Le château de l'Escurays

 

Le château fut d’abord un manoir médiéval breton. Une étude dendrologique sur la charpente médiévale du château, en  juin 2018, a prouvé que les arbres utilisés pour réaliser cette charpente ont été abattus avec certitude entre 1385 et 1398 et utilisés aussitôt comme bois vert. Le château est donc de la fin du XIVème siècle.

Le premier propriétaire connu est Jean du Cellier en 1443, copropriétaire avec sa sœur Françoise. Personnage important, puisqu’il a été président de la chambre des comptes auprès du duc de » Bretagne et sénéchal

Le château sera abîmé lors des guerres de religion mais non détruit, ses propriétaires étant catholiques. En 1598, la prospérité s’accentue à L’Escurays avec René de La Lande et Françoise de Mareil. Le manoir sera agrandi et embelli avec la pose de quatre lucarnes typiquement Renaissance. Mais la prospérité sera de courte durée. Le château sera vendu en 1667 à un étranger Jean de la Bourdonnaye. Mais 85 ans plus tard, son descendant, Jacques Danguy, en se mariant avec une descendante de René de la Lande, redonnera le château aux descendants des seigneurs de L’Escurays.

Le XVIIIème siècle verra l’arrivée, par mariage,  des chevaliers Espivent, nobles bretons  venus sur Nantes en 1717, enrichis par le commerce triangulaire. Ce sera à nouveau la prospérité à L’Escurays mais de courte durée. Au soir du 22 décembre 1793, au soir de la bataille de Savenay, terme de la virée de galerne des vendéens, la Marquise de la Rochejacquelein se réfugie à L’Escurays. Elle en sera chassée le lendemain par les soldats républiquins qui, en représaille, vont sérieusement abîmer le château de L’Escurays.

Au XIXème siècle, Denis Espivent de Perran (1806-1891) va remonter  progressivement le château et son domaine, personnalité bienfaitrice pour la population de Prinquiau.

Au début du XXème siècle, sa petite-fille, va dilapider la fortune de ses grand-parents. Elle décèdera prématurémeent en 1916. Ses descendants progressivement vendront leurs biens jusqu’au décès le 29 décembre 1993, du dernier propriétaire et résident du château, Raymond de Maistre, resté célibataire.

Le château avec son domaine sera racheté par la mairie de Prinquiau en juin 1994.  « L’association Renaissance Patrimoine Escurays » (A.R.P.E.) sera créée le 20 janvier 2009. Elle est partenaire de la mairie de Prinquiau pour sauvegarder et rénover le château, le faire connaître et le faire vivre.

sed pulvinar Praesent elementum et, velit, id ante. risus felis Donec id